etude medicales
page
page
Accueil
pathologies blocage drainage lymphatique
immobilisation permanente
traumatismes répétés
kystes
autres effets
parturbateurs endocriniens
augmentation chaleur du sein
hypoxie tissulaire
étude contradictoire
pathologies blocage drainage lymphatique
plan du site
expérience pression soutien gorge
dress to kill
Faux besoin

dress to kill
dress to kill
norme sociale

Le soutien gorge bloque le drainage lymphatique et devient déclencheur du cancer du sein

        Dans le corps, il existe deux systèmes circulatoires principaux :

        Le premier est le système circulatoire sanguin, composé de veines et d'artères, et le second est le système lymphatique, composé de capillaires, de vaisseaux et de ganglions.

        De la même manière que les veines collectent et transportent le sang à travers le corps, les vaisseaux lymphatiques transportent un liquide jaune aqueux appelé lymphe.

        Le système circulatoire sanguin est le système « donnant la vie » du corps : il est responsable de l'apport dans la zone intercellulaire (entre les cellules) des nutriments et de l'oxygène pour la cellule.

        Le système lymphatique est le système du « maintien de la vie » car il est responsable de l'absorption et du traitement de l'excès de liquide et de particules en gardant la cellule « sèche » pour l'équilibre et la conductivité chimique et électrique.

  

Etudes médicales


        Des études médicales confirmant le lien cancer / soutien gorge existent maintenant mais ne sont malheureusement pas divulguées. C'est le but de ce site...

        Certaines études expriment également le simple blocage de la lymphe en tant que précurseur du cancer.

Liens vers les études médicales ici


  

          Tout ce réseau de vaisseaux lymphatiques et de ganglions lymphatiques fait partie du système immunitaire du corps. Il recueille des fluides, des déchets, et d'autres choses telles que les virus et les bactéries qui se trouvent dans les tissus du corps, en dehors de la circulation sanguine.  Ce système permet de se débarrasser des déchets du corps.

        Les deux systèmes doivent fonctionner de manière synchrone afin de maintenir un état cellulaire sain. Lorsque le système lymphatique est dysfonctionnel, l'excès de liquide et de particules s'accumulent dans les espaces intercellulaires, entraînant une inflammation. Si rien n'est fait, une inflammation chronique se produit. Les particules (c'est-à-dire les toxines, les grosses molécules de protéines, etc.) commencent à s'accumuler dans les espaces intercellulaires et peuvent constituer un « terreau » pour la maladie.

  


Le système lymphatique du sein et du thorax est une des régions du corps où l’on trouve une circulation de la lymphe superficielle drainant la peau de la région mammaire : environ 80% de la lymphe circule juste sous la peau des seins…

De ce plexus aréolaire superficiel, composé essentiellement de capillaires, partent en profondeur de petits canaux qui se jettent dans un plexus sous-dermique : le plexus sous-aréolaire. L'ensemble de ce plexus représente un disque percé à sa partie centrale d'un orifice qui circonscrit la base du mamelon. Le réseau cutané superficiel se draine essentiellement dans les lymphonoeuds axillaires et un réseau profond draine le parenchyme glandulaire profond jusque dans les chaînes mammaires interne (qui longe le centre de votre poitrine) et externe.

La majorité des échanges entre les espaces tissulaires et le secteur vasculaire se font par l’intermédiaire du capillaire, et le sein en est essentiellement composé…

Les flèches rouges indiquent le flux lymphatique du sein droit.


        Les soutien-gorge plus ou moins serrés par leurs élastiques, leurs armatures ou leurs bonnets qui remontent les seins compriment ces capillaires et vaisseaux lymphatiques empêchant ou altérant la circulation lymphatique.

        Votre tissu mammaire s'étend également sous votre aisselle qui comporte de nombreux ganglions lymphatiques, là où passe les plus gros élastiques de votre soutien-gorge. 

        Lorsqu’un vaisseau lymphatique reçoit une pression externe de seulement 75 mmHg, environ 100 grammes, le canal du vaisseau s’effondre et la lymphe est bloquée.

        A savoir, lorsque la pression du fluide dans l'espace intercellulaire est élevée (trop de liquide), les espaces endothéliaux sont restreints en fonction. Le liquide intercellulaire s'accumule à l'extérieur de l'espace endothélial et l'inflammation se produit. Lorsque les particules mesurent plus de 75 nanomètres, elles deviennent trop grosses pour passer physiquement à travers l'espace endothélial ou pénétrer dans la membrane. Ceci d’autant plus que les capillaires lymphatiques sont comprimés en permanence par la pression du soutien-gorge. Cela crée un dysfonctionnement mécanique ou un blocage et, comme tout drain bloqué, les toxines, les produits chimiques et les molécules de protéines s'accumulent. Avec un dysfonctionnement mécanique de l'espace endothélial, l'inflammation augmente. La présence journalière du soutien-gorge transforme cette inflammation en inflammation chronique et on sait malheureusement que l'inflammation est un facteur préexistant du cancer. Le témoignage visible de cette inflammation sont les marques rouges laissées par le soutien-gorge sur la peau lors de son retrait…

        La seule structure mécanique discrète capable de contribuer au potentiel toxique est l'obstruction de l'espace endothélial et on constate que le plus léger des soutien-gorge exerce des pressions qui sont supérieures à celles que l’on trouve dans les vaisseaux lymphatiques. (Voir expérience très parlante ici)

        On sait maintenant que le cancer d'un organe est précédé d'une stase lymphatique endothéliale.

  

Haut de page