Accueil
page
pathologies blocage drainage lymphatique
immobilisation permanente
traumatismes répétés
kystes
autres effets
parturbateurs endocriniens
augmentation chaleur du sein
hypoxie tissulaire
étude contradictoire
pathologies blocage drainage lymphatique
page
Faux besoin
dress to kill
dress to kill

norme sociale


autres effets

Maladie de Mondor : Thrombophlébite des veines superficielles du sein

  

       La maladie de Mondor peut être déclenchée également par le soutien gorge.

       Dans une étude, les chercheurs ont postulé que le soutien gorge à armature a causé un traumatisme direct à une veine, évoluant en thrombophlébite superficielle.

Lien ici

       Dans de nombreux cas, la maladie de Mondor a été rapportée chez des patients ayant un cancer du sein caché.

Mieux que le WonderBra, le soutien-gorge à poche ! Nous dit la publicité...

Pour y ranger son portable !

  

       Après avoir lu toutes ces études médicales sur les problèmes dus aux soutien-gorges qui serrent, modifie, et transforme la forme des seins, on arrive là au summum de la bétise, ou de l'inconscience, ou simplement de l'ignorance...

       On sait maintenant le soutien-gorge dangereux, on lui rajoute de surcroît un émetteur d'ondes électromagnétiques qui émettra directement sur la glande des seins.

       Même sans poche, beaucoup de femmes mettent leur portable dans leur soutien-gorge.

       Dans une étude menée en 2013 par l’Université de Californie, quatre femmes âgées de 21 à 39 ans avaient un cancer du sein invasif multifocal ou un cancer du sein survenant à plusieurs endroits sur le tissu mammaire. Ces femmes n'avaient aucun antécédent familial de cancer du sein et leur test de dépistage était positif pour BRCA1 et BRCA2 et pour d'autres risques génétiques connus de cancer du sein.

       Cependant, ces femmes portaient toutes régulièrement leur smartphone directement contre leur poitrine dans leur soutien-gorge, jusqu'à 10 heures par jour pendant plusieurs années. Chaque tumeur a développé des tumeurs dans les zones de leurs seins, directement sous leur téléphone.    Lien ici

  

          Les mammographies montrent une calcification en grappes (en blanc) correspondant à plusieurs sites de la maladie. Source: PubMed

  

       Dans l'étude, les quatre cas ont montré une similitude frappante. Toutes les tumeurs étaient positives aux hormones, de grade intermédiaire faible et possédaient une morphologie presque identique. Des lésions ont été trouvées dans le tissu mammaire.

       Les auteurs soulignent que le cancer du sein est généralement rare chez les femmes âgées de 20 à 30 ans, car moins de 5% des femmes de ce groupe d’âge contractent la maladie. Habituellement, quand on a cette maladie, elle est associée à une prédisposition génétique, dont aucune femme n'a eu.

       Les chercheurs ont conclu qu'il existait des preuves probables que les téléphones portables était à l'origine du cancer du sein.

       Pour en savoir plus sur la nocivité des ondes électromagnétiques des téléphones portables, wifi, DECT, et autres technologies sans fil, visitez le site de Robin des Toits, vous y trouverez des études médicales qui ne sont pas réalisées par les lobbies de la téléphonie mobile visant à faussement nous rassurer...

            Sachez que le manuel d'utilisation de l'Iphone conseille de garder le téléphone à une distance minimum de 1,5 cm du corps !

Lien ici